Voyages

11 avril 2006

De la lumière à l'ombre: test

Un constat amusant, lorsque l'on passe d'un job pour une multinationale-du-consulting-leader-sur-son-marché, est celui du regard des partenaires. Avant, ma carte de visite et le nom de la société qui m'employait (cf. profil) aidaient à obtenir qui une introduction, qui une crédibilité (je passe sur les grincheux-qui-n'aiment-pas-les-consultants-mais-qui-reconnaissent-qu'ils-doivent-bien-valoir-quelque-chose-vu-l'argent-qu'ils-coutent).

Je viens donc de me livrer à un petit test. Il se trouve que, l'année dernière, une situation inextricable est née d'une erreur de communication d'un fabricant informatique. Sans rentrer dans les détails, il a fallu "mouiller la chemise" pour rétablir une situation qui a fait du bruit dans certains états majors. L'affaire s'est finalement conclue pour le meilleur bénéfice du client et m'aura valu quelques nuits blanches et autres mail disons...complexes à rédiger.

Je viens tout simplement, maintenant que je suis un quidam-sans-carte-de-visite, de demander un peu d'aide de la part de ce fabricant (une remise en clair). Voyons voir si la théorie de l'ingratitude se confirme.... Réponse sous 10 jours.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home